UBU - Farce mirlitonesque  de Alfred Jarry

Ubu Ubu Ubu Ubu Ubu Ubu Ubu Ubu Ubu Ubu
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb

Création 1977

 

Mise en scène : Jean-Luc Paliès

Théâtre de la Lucarne

1978 Théâtre Trévise

Tournées en Bourgogne

Avec : Henri Lameyre, Nicole Duhamel, Alain Clement, Sylvie Guermont, Alain Guillo, Isabel Lagelee

Décor et costumes : Dany Mouries, Catherine Goffinet

 

Il s'agit pour nous avec Ubu de continuer un certain travail déjà entrepris dans nos réalisations précédentes, c'est à dire la mise en confrontation de textes et de techniques avec "une nouvelle expression comique" se réclamant à la fois de la comédie de moeurs, de la farce, du vaudeville, du burlesque et même de la tragédie.

Notre but essentiel est de faire rire, et tant mieux si on trouve de l'intérêt à rire… Il s'agit pour nous, en tirant les ficelles de ce microcosme farfelu et grotesque, d'interroger par le gag le texte et le temps présent.

Ubu est une oeuvre ouverte : elle est non seulement susceptible de recevoir différentes interprétations, mais encore elle est conçue pour les susciter et les intégrer à son projet artistique.

 

 

Le rideau s'ouvre sur une scène vide, délimitée au fond par trois toiles tendues, dont un paravent central. Et… le tourbillon commence. Les scènes se succèdent à un rythme effréné. Le spectateur va de surprise en surprise, du sourire au rire. Le costumes (remarquables), le jeu, la fantaisie, les situations saugrenues, la surprise, la lumière, les imitations, tout concourt à faire de ce spectacle un immense éclat de rire.

Par la confrontation d'un montage de deux textes ("Ubu sur la butte" et "Ubu enchainé") de Jarry à une mise en scène burlesque de J.L. Paliès, le texte est bien présent. Je conseillerais à tous les moroses, les déprimés, les constipés du sourire, d'aller voir Ubu. C'est une bonne thérapeutique. Bravo.

Le "Réveil du Val de Marne"

 

Mise en scène époustouflante d'un rythme de 100 mètres couru deux heures durant. Pissedoux, Pissenbock, le vizir et les autres défilent grandes marionnettes faisant sauter de joie les enfants, dans un train d'allusions, de connotation pasant à la vitesse d'un rapide…

Le "Journal du Centre"

 

Le mouvement tourbillonnant de la mise en scène de J.L. Paliès répond parfaitement à la classique spirale des farces du cycle Ubu.

Yonne Republicaine

 


Mentions légales